MENU
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Arrêt du tabac et perte de poids : les bonnes résolutions de l'année nouvelle

Arrêt du tabac et perte de poids : les bonnes résolutions de l'année nouvelle

Le 26 décembre 2016
Arrêt du tabac et perte de poids : les bonnes résolutions de l'année nouvelle

La nouvelle année arrive à grands pas et son cortège de bonnes résolutions. « Demain, j’arrête de fumer » ou bien « Dès janvier, je reprends mon régime » … pour tenir à peine 3 jours ou pour les plus courageux et déterminés d’entre nous, quelques semaines, avec à la clé découragement, culpabilité et même parfois la honte d’être stupidement retombé dans nos travers. Nous nous croyons faible et manquant de volonté. Combien de fois j’ai entendu des pauvres femmes affirmant qu’elles n’avaient plus aucune volonté de poursuivre leur régime. Ça vous branche vous, de vous nourrir de poisson bouilli, de légumes vapeurs et de crudités ? C’est le meilleur moyen pour préparer une belle crise de boulimie.

En réalité, nous ne manquons ni de volonté ni de courage, nous sommes simplement conditionnés.

Volonté vs conditionnement :

Devinez le grand gagnant ? Si la volonté et le sentiment s’opposent, ce dernier l’emportera. Le système nerveux apprend par répétition et donc l’apprentissage est un processus de conditionnement. Notre cerveau a un jour fait une mauvaise association entre aliments sucrés ou cigarettes et plaisir, apaisement, décontraction, … et comme cette association a été répétée beaucoup de fois, c’est devenu un conditionnement. C’est aussi simple que cela.

L’enfance

Ces conditionnements nous viennent la plupart du temps de l’enfance surtout pour les problèmes d’alimentation. Nombreux ont entendu, étant enfant, des phrases du style : « mange tes légumes sinon pas de dessert » ou « tu ne quittes pas la table avant d’avoir terminé ton assiette » et cela sans tenir compte de l’état de faim ou de satiété de l’enfant. Nombreux sont ceux qui actuellement et à l’âge adulte finissent encore leur assiette alors qu’ils sont rassasiés. Sans parler des petites récompenses sucrées que nous recevions lorsque nous étions « sages » ou malades ou tristes. Tout cela a mené l’enfant à se conditionner.

Comment nous défaire de ces conditionnements ?

En les remplaçant par d’autres plus appropriés. L’hypnose s’avère être un complément efficace pour les problèmes d’addiction (tabac, alcool, …) ou pour aider à modifier les comportements alimentaires en vue de maigrir.

Est-ce facile ?

Non, ce n’est pas facile. Se libérer d’une addiction quelle qu’elle soit ou changer des habitudes addictives néfastes implique un engagement sérieux. Les résultats dépendent énormément du degré d’investissement de la personne dans le processus. Cet engagement se fait sous forme d’un contrat signé et du respect des tâches entre les séances (auto-hypnose).

Si vous êtes intéressé, prenez contact via la rubrique contact en remplissant le formulaire. Je vous réponds dans les plus brefs délais.